SCH sur le toit du rap

SCH n’a que 26 ans mais sa carrière a déjà fière allure. Mieux encore, le rappeur a toujours livré des projets cohérents de grande qualité. “A7”, “Anarchie”, “Deo Favente”, “JVLIVS”… ses quatre premiers albums sont tous réussis et ont le potentiel pour marquer l’histoire du rap français, si ce n’est déjà fait.

Rooftop, j’sors ça avant le tome 2, ça m’démangeait

Interlude (Rooftop)

Après “JVLIVS”, un remarquable album cinématographique, SCH avait vraisemblablement envie de faire autre chose et sortir de ce concept, même si on sait que le tome 2 est déjà en préparation. Une envie de se faire plaisir, avec des sonorités plus légères, en rentrant plus dans le moule des tendances actuelles. C’est de là que “Rooftop”, son nouvel album, est né. Les premiers signes étaient d’ailleurs visibles dès l’été dernier avec la sortie du clip haut en couleurs “Haut Standing”, un morceau plus chaleureux et aéré.

S’en est suivi les deux premiers singles de l’album : le redoutable “R.A.C.” et le mélancolique “Ca Ira”. Puis la tracklist et les featurings : Ninho, Heuss L’enfoiré, Rim’K, Capo Plaza, Soolking et Gims. Cette fois-ci, c’était une quasi-certitude, il faudra s’attendre à un album plus ouvert et sûrement plus accessible au grand public.

29 novembre 2019 : “Rooftop” est disponible à l’écoute et prêt à répondre à toutes les questions que l’on se posait sur sa direction artistique et son univers : sera-t-il aussi homogène que les précédents ? SCH est-il toujours le personnage sombre et “scélérat” que l’on apprécie tant ?

Regarde-moi bien dans les yeux, qui va s’asseoir à ma table ? J’aurais déjà arrêté l’rap, salope, si ça allait mieux

Cervelle

La réponse est clairement oui. Et on l’on s’en rend compte dès l’ouverture de l’opus avec “Cervelle”, qui prouve que SCH n’a pas perdu sa faculté à livrer des intros énérvées à souhait (“John Lennon”, “Anarchie”, “Comme Si”, “VNTM”).

Laissez-moi serrer maman avant qu’le temps me la reprenne
Tant qu’dans sa vie j’suis soleil qu’éclaire ses yeux quand il pleut

Ah gars

“Rooftop” est aussi bien un album de Julien Schwarzer (son vrai nom) que de SCH. Ce dernier se livre plus longuement sur certains sujets (sa famille, ses émotions et l’amour notamment), ceci s’expliquant sûrement par le fait qu’il a eu la liberté d’être moins enfermé dans son personnage de “bandit” sans réellement se soucier de l’atmosphère dégagé par l’album. Ses sentiments prennent alors plus de place et ont plus d’ampleur dans ses morceaux. “Petit cœur”, “Tirer un trait” ou encore “Ah gars” en sont les exemples les plus parlants.

J’parlerai au sun un jour d’éclipse, j’parlerai à Dieu le jour J
Avant d’rejoindre Otto dans les flammes, sans mon père, que serait l’paradis ?
Trouver d’l’amour tout au fond d’mon cœur, c’est trouver d’l’eau dans l’plus grand des déserts
Qu’est-ce que je pourrai envier aux anges ici-bas si l’diable à des ailes ?

All Eyes On Me

Tout au long des 17 morceaux, SCH prouve qu’il est bien l’un des meilleurs lyricistes de sa génération, et semble même de plus en plus capable de fulgurances. Dans “Rooftop”, sa musicalité devient plus accessible mais ses paroles n’ont jamais semblées aussi travaillées, voire complexes par moment. Un paradoxe qui fait son effet et démontre que le S surclasse une grande majorité de la scène rap en France.

Concernant les featurings, on retiendra surtout ceux avec Ninho (avec qui l’alchimie est toujours au rendez-vous), Heuss L’enfoiré et Gims (qui apportent une plus-value et une certaine originalité aux morceaux).

SCH aurait presque pu présenter ce projet comme une “mixtape”, tant il détonne des autres sortis auparavant par sa liberté et son ouverture musicale (sans non plus être un album de “zumba” bien entendu). Mais au vu de sa grande qualité et de sa consistance, ce “Rooftop” mérite bien son statut d’album. Et quel album. Même si il existe quelques inégalités et des morceaux plus dispensables que d’autres (“Solitude”, “Tirer un trait”), l’opus propose une incroyable richesse artistique, aussi bien au niveau des ambiances que des lyrics. Coup de chapeau également aux producteurs présents sur ce long-format et plus particulièrement à Guilty qui participe grandement à la cohérence de celui-ci. “C’est incroyable, mec.”

TOP 3 BITUME : “Cervelle” / “Petit cœur ” / “Frime”.

Posts created 136

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut