Jorrdee délivre un nouveau projet et continue d’étoffer sa discographie démente

A tout juste 28 ans, Jorrdee sort de la musique depuis déjà presque 10 ans. A la fois producteur, rappeur et chanteur, le lyonnais d’origine est sans doute l’artiste le plus inqualifiable dans le paysage rap français, de par son univers unique et déroutant. A l’image de “celui qu’on appelle vraiment l’ovni”, le nombre de morceaux et de projets sortis par Jorrdee est quasi incalculable tant il est élevé (surtout qu’une bonne partie d’entre eux a été supprimée). En revanche, son statut est totalement à l’opposé du marseillais qui lui, vient de devenir le plus gros vendeur de disques de rap en France de tous les temps.

Pourtant, leur démarche artistique et leur manière de faire de la musique se rejoignent sur de nombreux points. Tous deux producteurs, ils passent la plupart de leur temps à composer et à enregistrer des morceaux en totale indépendance, dans leur home-studio/chambre. Et ils sortent ces derniers quand ils en ont envie, sans calcul. Même si l’un est devenu une popstar et remplit des stades, l’autre demeure une icône d’une scène qui a émergé au début des années 2010, que l’on qualifie souvent de “scène SoundCloud”, et a influencé un très grand nombre de rappeurs dans la décennie passée.

Si l’on déclare ce petit hommage à Jorrdee, c’est parce qu’il continue d’agrémenter sa longue et passionnante discographie à un rythme relativement élevé, et cela n’est d’ailleurs pas forcément toujours évident à suivre. Pour dire, “WAVERS II” est déjà le troisième EP qu’il sort depuis le début de l’année. Après “Fata Morgana” et “Fata Bromosa”, il vient de dévoiler le volume 2 de “WAVERS”, sorti en 2016.

Au programme, 7 titres fidèles à l’univers de l’ex membre du 667, entre voix nasillarde, poésie vulgaire et mélancolie coupable. Une recette connue mais inimitable qui parvient toujours à surprendre et dont on ne se lasse pas. Longue vie à Jorrdee.

A noter que la magnifique cover a été réalisée par Vésale Paon, qui a utilisé une photo provenant d’un shooting pour la collection AW20 de la marque ENAMI. Une cover alternative a également été mise en ligne, rendant hommage au regretté DJ Screw et à son album “3’n the Mornin’: Part Two”.

Posts created 150

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut